Cet article a plus de 3 ans. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Willy Sagnol et l’ensemble de sont staff (Patrick Guilloux, Sylvain Matrisciano et Sandy Guichard) ont donc été démis de leurs fonctions, même si le président des Girondins avait affirmé quelques jours plus tôt que « ça ne servait à rien de changer d’entraîneur en cours de saison« .

Willy Sagnol

Alors disons le tout net, OUI Sagnol porte une grosse responsabilité dans la situation actuelle. Sa communication déplorable, une forme de suffisance, ses errements tactiques, ses compositions d’équipe souvent incompréhensibles ont grandement contribué à la situation actuelle. Sans oublier le départ du Dr Dubeau, exigé notamment directement auprès de Tavernost ou le départ de Bonnissel, avec lequel il ne parlait plus ….

OUI, Sagnol s’est vu plus beau qu’il n’était, pérorant à tort et à travers, plaçant ses copains dans le staff (notamment  François-Xavier Brochet, avec qui il a collaboré chez les Espoirs),  préférant chercher des boucs-émissaires que remettre ses choix en cause, parlant toujours au 1er degré, quand le milieu préfère les bons-mots,…

Maintenant, les carences de Sagnol ne doivent pas occulter les problèmes qui minent les Girondins depuis plusieurs saisons et que nous dénonçons régulièrement …

Jean Louis TRIAUD

Comment motiver des joueurs quand une équipe perd 7 joueurs (Illori, Faubert, Planus, Jug, Sala, Mariano, Laborde) en juin 2015 et ne recrute que 2 inconnus (Gajic et Pablo)

Comment motiver des joueurs quand le budget d’un club passe de 90 ME (2009-2010) à 60 ME (2015-2016)

Comment motiver des joueurs sans le moindre leader technique dans une équipe, au moins un joueur capable de tirer le groupe vers le haut ? Souvenons nous de Papin, Pauleta, Gourcuff, Savio, Denilson, Wiltord, Smicer …

Comment motiver un groupe quand les erreurs de casting s’enchaînent saison après saison… A quoi bon recruter des joueurs au mercato d’hiver, si on ne les fait pas jouer… Quant au pauvre Bernardoni, le rappel précipité de Prior par Ramé est lourd de sous-entendus.

La situation actuelle, y compris le fait d’avoir parié sur Sagnol, n’est que le résultat des nombreuses erreurs de la direction bordelaise conjugué aux restrictions budgétaires imposées par M6. Espérons que le choix d’Ulrich Ramé pour sauver le club de la descente aux enfers inverse la tendance…