Cet article a plus de 3 années. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Au lendemain du nouveau revers subit à Bastia, en terminant la rencontre avec une équipe proche de la CFA, Willy Sagnol n’envisage pas de démissionner, bien que le club pointe à une piteuse 17eme place (dernier non-relégable) avec 18 points. Plus intéressant, il renvoie la balle du coté des dirigeants dans ses déclarations d’après match :

« Si je suis menacé ? Ce n’est pas important. C’est juste important pour vous (les journalistes). Aujourd’hui, le club est dans une situation difficile et c’est aux dirigeants de donner le tempo. Nous, le staff technique, on travaille. Ce n’est pas nous qui sommes juges de ce genre de situation »

Willy Sagnol

Quand un entraîneur demande à ses dirigeants « de donner le tempo« , c’est qu’il n’accepte pas de porter seul le poids de la situation et attend des décisions et des actions de leur part. Quelles décisions peuvent-être prises ?

Rencontrer les supporters ? On connait la chanson. C’est la faute à l’Europa League, c’est la faute au médias qui dramatisent tout, c’est la faute aux suspensions, c’est la faute aux blessures, etc … le club a besoin de sérénité, la trêve va faire du bien. Le scénario est écrit à l’avance

Que pourrait-il se passer d’autre ? Recruter un joueur ? Deux joueurs ? Si c’est encore pour aller chercher un Gajic, Isaak Kiese Thelin ou Contento, à quoi bon ? Et même si M6 acceptait d’ouvrir les cordons de la Bourse, aucun joueur de premier plan n’acceptera de rejoindre le Titanic tant que le club n’engagera pas un revirement tangible.

triaud_4

C’est là tout le fond du problème : Tous les observateurs disent que les Girondins est un club mal géré et soulignent ses carences. Il n’y a pas UN SEUL observateur du foot hexagonal qui prenne la défense des dirigeants du club. A un moment, plus personne ne peut nier l’évidence : la gouvernance des Girondins a vécue, il faut des changement forts à la tête du club. Sans ce changement, Bordeaux ne pourra recruter que d’illustres inconnus ou des joueurs au chômage qui attendent la retraite dans l’espoir d’un dernier contrat pro…

triaud-tavernost2

Jean-Louis Triaud est-il capable de se remettre en question ?  Nicolas de Tavernost va-t-il désavouer son ami d’enfance pour le remplacer ? Si il le remplace, qui prendra sa place ? Quid du reste de l’encadrement ? Marius Trésor, la bonne pâte multitâche, Ulriche Ramé le « Directeur de la Performance », Jérôme Bonnissel le « Responsable du recrutement », Patrick Battiston l’éternel directeur du centre de formation … ???

Nicolas de Tavernost doit donner le tempo. C’est Sagnol qui le dit !

….