A l’approche du tiers du Championnat, les Girondins apparaissent à la dérive avec 4 défaites et 1 nul en 5 matchs…. l’occasion de passer en revue les questions qui se posent dorénavant.

  • Bordeaux commence à voir les effets de l’absence d’un investisseur puissant. Il n’y a plus de miracle possible, avec un recrutement cantonné à des inconnus venus de l’étranger.
  • La pertinence du recrutement se pose dorénavant clairement : Cafu, Mendy, de Preville, Toulalan pour remplacer Rolan,  Ounas, Touré et Pallois… c’est moins bon.
  • Gourvennec et Ramé sont-ils de bons recruteurs ? Quelle est l’influence réelle de Charles Camporro sur le recrutement bordelais ?

Charles CAMPORRO

  • Remercier Carrasso pour prendre Costil… D’évidence, sportivement, Costil a du mal à s’imposer et à faire oublier Carrasso. Encore une décision contestable d’Ulrich Ramé et Gourvennec.
  • N’a-t-on pas sous-estimé les capacités d’adaptation des recrues au championnat français en multipliant les recrues venues de tous horizons ? Rappelons que le vestiaire des Girondins, c’est 8 langues différentes
  • De Préville, a toujours joué en second avant-centre. Avec Eder, avec N’Gog à Reims et d’autres encore. C’est une véritable erreur de casting. Pourquoi l’avoir recruté pour le faire jouer seul en pointe ?
  • Ce recrutement qui pose questions, ce sont à 100% les choix de Gourvennec , il va lui falloir assumer, trouver vite une solution : changement de système, recrutement hivernal ou autre …

Nicolas de Préville

  • Il y a un problème dans ce groupe mais lequel ?? Malcolm qui a pris la grosse tête, le message du coach qui ne passe plus, un problème physique (récurrent depuis des décennies en novembre aux Girondins), le système qui ne convient pas ?
  • Il y a un problème de performances individuelles. Lors de Rennes – Bordeaux, on a aucun tir cadré, belle stat pour l’attaque bordelaise qui a pourtant coûté 17, 5 millions avec de Preville, Mendy et Cafu. Et aucun but marqué lors des 3 dernières rencontres.
  • On a le sentiment que Gourvennec ne maîtrise plus les événements, depuis la valise prise à Paris.
  • On est également forcés d’évoquer les compétences de Stéphane Martin. Il y a 6 mois, il était totalement étranger au monde du football. Ne s’est-il pas fait enfumer par le microcosme des agents et autres intermédiaires ? N’a-t-il pas fait également une erreur en magnifiant son équipe dans sa communication de début de saison et à travers les réseaux sociaux  ?