Différents commentateurs sportifs on réagit à la nomination de Poyet aux Girondins. La tendance générale des commentaires, c’est plutôt le scepticisme  …

Pierre Ménès 21 janvier 2018 (sur Canal +)

« Bordeaux a remplacé Gourvennec par un mec qui vient de se faire lourder par un club chinois. C’est un super choix ! Il reste sur trois échecs. Ca, ça veut dire quelque chose qu’il reste sur trois échecs. Je pense qu’il y avait des candidatures autrement plus impressionnantes. Michel Preud’homme aussi il parlait français. Entre Preud’homme et Poyet, il n’y a pas photo. Je dis juste qu’il vient de se faire virer trois fois de suite »

Julien Cazarre 21 janvier 2018 (sur Canal +)

« Bordeaux a un nouveau coach, extraordinaire. C’est là où Bordeaux est fort… Ils ont vu ce qui s’était passé ailleurs, ils se sont dit : tiens, les coachs latinos, ça cartonne, à Saint-Etienne et Lille, Garcia et Bielsa, donc ils se sont dit qu’ils allaient prendre Gustavo Poyet. Alors il a un sacré palmarès d’entraîneur. Sunderland : rien. AEK Athènes, rien. Bétis Séville, rien. Shanghai Shenhua : 2 titres de champion, 1 coupe d’Asie… Non on déconne, rien. Normalement, si c’est un bon coach, il va continuer avec les Girondins de Bordeaux. C’est là qu’on dit bravo Monsieur Martin ».

Vincent Machenaud 21 janvier 2018 (sur InfoSport+)

« Ancien milieu de terrain de Chelsea et de… Grenoble ! C’est bien, il avait fait du bon travail avec Chelsea, qui n’était pas encore le grand Chelsea. Il va surement amener un peu plus de rigueur, de discipline, c’est ce que cherchait le Président Martin. Maintenant, avec l’effectif qu’il a, je ne pense pas qu’il fera des miracles. J’espère que le Gustavo Poyet, que j’ai connu joueur, réussira à redresser les Girondins, maintenant ce n’est pas une fée […] Cela ressemble un peu à un pari exotique, mais bon, pourquoi pas… »

Alain Roche 21 janvier 2018 (sur Canal +)

« C’est la surprise. Il y a aura un nouvel entraîneur étranger dans le championnat, qui est un ancien joueur qui a joué à Chelsea, Tottenham, international uruguayen. Il est même passé par Séville et était encore en Chine la dernière année. Ça va être la surprise, l’inconnue. Il y a quelques entraîneurs étrangers qui sont venus en France depuis quelques saisons, qui ont beaucoup apporté au championnat français. On va attendre avant de juger surtout »

Gustavo Poyet

L’Equipe 22 janvier 2018

« Dans l’entourage proche du club bordelais, certains redoutent de voir un clown débarquer au Haillan. « Il sera aux Girondins ce que Michel a été à Marseille », pronostique déjà un agent bien implanté chez les Girondins. C’est exagéré ? Aussi prématuré soit-il, ce jugement résume bien le scepticisme qui prévaut à Bordeaux. Cette perplexité s’explique par les erreurs de casting à répétition des décideurs bordelais ces derniers mois … »

L’Equipe 22 janvier 2018

« Le technicien uruguayen arrive lundi à Bordeaux avec des principes de jeu séduisants, même s’ils n’ont guère rencontré de succès ces dernières années. »

Thierry Vautrat 22 janvier 2018 (dans Sud-Ouest)

« A première vue, Gustavo Poyet, ça n’est pas très glamour. Sa nomination suscite pour l’instant le scepticisme des supporters, interloqués d’un tel choix. Et, il a beau afficher une ressemblance avec Ben Stiller, la promesse incertaine de Nicolas de Tavernost, qu’il ramènera le sourire dans le vestiaire, n’efface pas les interrogations face à son expérience et les limogeages successifs de son pedigree … »

avant d’ajouter via son compte Twitter

Tweet Thierry Vautrat

Jonathan MacHardy 22 janvier 2018 (sur RMC)

« On l’a vu au Bétis et ce n’était pas génial, pas brillant, il n’a pas passé l’année. En Chine, il était dans l’équipe qui était un peu dépendante des caprices de ses stars comme Carlos Tevez. C’est vraiment un entraîneur dont on ne sait pas ce que ça vaut. J’aime bien les paris comme ça, c’est très bien un entraîneur étranger qui va arriver avec une vision différente, un point de vue différent, une idée du foot différent. Mais quand tu es dans la position de Bordeaux, où il faut se sauver, où c’est le feu à la maison, je ne suis pas sûr que ce soit le bon choix. »


Petite voix dissonante, Philippe Auclair (qui a passé de nombreuses années en Angleterre) trouve le choix de Poyet plutôt intéressant …

Philippe Auclair 21 janvier 2018 (sur RMC)

 » C’est quelqu’un de très chaleureux, très ouvert. C’est également quelqu’un qui pratique un football plutôt expansif, quelqu’un qui a une très grosse expérience du football international. Franchement, je trouve que c’est une bonne pioche, un choix imaginatif de la part des Girondins de Bordeaux »