Cet article a plus de 7 années. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Pour la première fois de son histoire moderne Bordeaux a réalisé un mercato à zéro euro, sans dépenser un seul centime, faisant figure d’extra-terrestre dans le championnat. Et si celà plombe le moral des supporters, du coté du service comptabilité des Girondins, l’ambiance est nettement moins morose car on n’a pas pour autant oublié de vendre des joueurs. Ainsi, la vente de Diarra, Fernando et Wendel a rapporté au club 12,5 Millions d’euros créant ainsi une balance positive du même montant sur les opérations de transfert de l’intersaison. La même somme d’ailleurs que la saison passée …

Mercato 2011-2012

Selon le site http://www.transfermarkt.de sur les 20 clubs de Ligue 1, il n’y a que 2 clubs français à enregistrer une meilleure balance que Bordeaux sur l’intersaison 2011-2012 : Lyon (solde positif de + 17,2 ME) et Saint-Etienne (solde positif de 14,9 ME).

Juste derrière Bordeaux, on retrouve tous les autres comme le champion en titre Lille, avec un solde positif de 11,9 ME. Les autres clubs enregistrant un solde positif sont Caen, Lorient, Valenciennes, Auxerre, Sochaux et Nancy. Le Montpellier de Louis Nicollin arrive pile à l’équilibre alors que Marseille, Rennes, Ajaccio, Nice, Toulouse, Brest, Dijon, Evian Thonon Gaillard et bien sur Paris affichent une balance négative.

En parallèle, Fernando et Diarra disposaient de gros salaires (compris entre 150.000 et 280.000 euros mensuels) que n’atteignent probablement pas leurs successeurs NGuemo et Maurice-Belay. La masse salariale s’est également allégée des salaires de Wendel, de celui du vétéran Ulrich Ramé, mais également de ceux de Ducasse, Lasne et Saunier partis définitivement et de ceux de Salif Sané et Floyd Ayité qui sont eux prêtés à Nancy et Angers. Reste le cas Cavenaghi dont on ne connait pas exactement les conditions du départ définitif à River Plate, même si la rumeur veut que Bordeaux récupère un Bonus en cas de revente… Il est également probable que Bordeaux ai perçu un bonus lors du départ d’Obertan de Manchester vers Newcastle cet été.
A intégrer tout de même les prolongations de contrat de Carrasso et Plasil qui ont probablement donné lieu à une revalorisation salariale.

Jean-Louis TRIAUD

Si l’intersaison ne fait pas rêver les supporters bordelais, coté financier on a bien serré à fond les boulons et « cédé des actifs » pour rester autant que possible dans le vert.

Les actes bordelais sont bien dans la lignée des déclarations de l’actionnaire du début de la saison 2010-2011 « Une nouvelle non-qualification en Ligue des Champions entraînerait des décisions difficiles pour le club qu’on ne laissera pas s’enfoncer dans le déficit ».

Bordeaux reste, du point de vue comptable, reste un club parfaitement géré.

Pour mémoire, les transferts de la saison 2010-2011 :

Mercato 2010-2011