Cet article a plus de 8 ans. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

La nouvelle recrue bordelaise est ce que l’on appelle un « tout bon », un « tôlier » de la L1, un joueur capable d’illuminer la morosité bordelais…

Ludovic Obraniak est un de ces joueurs très talentueux mais peu exposés médiatiquement. Formé à Metz, il est un élément indispensable de la formation Lorraine. Mais c’est à Lille qu’il prendra son envol. Dès sa première saison, le Lorrain joue 17 rencontres et goûte à la Ligue des Champions, notamment contre Manchester United où les Dogues sont injustement battus par l’ogre mancunien. Il devient titulaire lors de sa deuxième saison nordiste et joue alors 35 matches pour un total de 2 buts. C’est la saison 2008-2009 qui fera exploser le joyau lillois. En effet, Obraniak impressionne par sa frappe de balle et son jeu de passe, qui lui permettent de marquer 8 buts en 18 rencontres en Ligue 1 ! Pas mal pour un jeune de 24 ans …

Capable de jouer attaquant de pointe ou milieu (dans un rôle généralement très offensif) son registre de jeu lui permet d’être généralement très décisif. Le PSG se souvient encore de son but décisif en finale de la coupe de France 2011 !

Adepte des tatouages, fan de musique et de médecines alternatives, Ludovic Obraniak joue au foot sans se prendre la tête. Très attentif au facteur psychologique dans ce sport, l’ancien Messin vit sa réussite avec beaucoup de sagesse et de discernement. Sans pression particulière.

Ludovic Obraniak

Mais Lille fait éclore une nouvelle pépite, Eden Hazard qui va progressivement repousser Obraniak sur le banc. Malgré cela, ses statistiques sont honorables, même si la réussite offensive en championnat n’est plus celle des précédentes années.

Mais ses racines polonaises lui permettent de rejoindre la sélection polonaise et de découvrir un nouveau challenge à partir de 2009. A ce jour, il totalise 15 sélections et 4 buts sous les couleurs de la Pologne. C’est en parti par son souhait de s’assurer une place de titulaire pour le prochain euro avec sa sélection qu’il a rejoint Bordeaux, afin de gagner du temps de jeu.

Pisté au cours de l’été par Auxerre, le transfert ne s’était pas fait, pour des raisons financières entre les deux clubs, Lille mettant la barre trop haut. Mais son contrat venant à échéance en juin 2012, la porte de sortie au mercato d’hiver devenait la seule issue pour regagner du temps de jeu.

Financièrement, on peut considérer qu’avec une indemnité de transfert de 1 ME, Bordeaux réalise une bonne affaire. Obraniak, joueur offensif international de 27 ans pourrait facilement se revendre 5 à 6 ME d’ici 18 à 24 mois, à fortiori si il brille pendant l’Euro co-organisé par son pays l’été prochain … Reste à connaître les modalités de son contrat, éventuelles clauses libératoires et autres.

A noter que son transfert à Bordeaux ne s’est pas fait « naturellement ». Lors de la conférence de presse de présentation du joueur, Jean-Louis Triaud révéla que son recrutement s’était fait via un agent allemand que les Girondins avaient mandaté pour trouver un milieu offensif à l’Est de nos frontières. C’est lui qui leur suggéra d’engager le Lorrain ! Derrière, les choses se sont faites rapidement, par l’entremise de Jean-Christophe Thouvenel, son agent et ancien Girondin, mais force est de s’interroger sur l’efficacité de la « cellule recrutement » des Girondins qui emploie à plein temps Jérôme Bonnissel, Paul Marchioni et Thierry Bonalair … pour dénicher les bons plans !!!