Il y a une frange d’observateurs qui persistent à soutenir Gourvennec. Mais si l’on fait le bilan de Gourvennec de ses décisions et choix, les faits s’imposent à tous : Gourvennec a multiplié les erreurs…

La charnière centrale

Flashback : été 2017, Gourvennec a toutes les clés pour construire son effectif. Il installe son copain Toulalan en défense centrale, Jovanovic est recruté pour 3 ME afin de suppléer le polonais Lewczuk dans l’axe. Il était question de faire venir Paul Baysse de Nice (libre), mais l’ombre de Jean-Louis Triaud tranche « on l’a lourdé en 2007, on va pas le faire revenir« .

A aucun moment Jules Koundé n’apparaît sur les radars.

La saison commence avec une charnière Toulalan – Jovanovic… Lewczuk réapparaît comme titulaire lors de la 9eme journée pour 4 matchs seulement.

Bordeaux prend l’eau, la plupart des observateurs déplorent la lenteur de la défense centrale bordelaise, la faiblesse des relances… Gourvennec défend son copain bec et ongles « Toulalan compense son manque de vitesse avec sa science du placement« . Ah, OK … Bordeaux est 15eme au classement, lors de la 19eme journée.

Jocelyn Gourvennec

 

Jules Koundé

Le jeune défenseur bordelais n’est jamais apparu dans le groupe en 1ere partie de saison… il apparaît remplaçant seulement à la 17eme journée, alors que Gourvennec est déjà acculé.

Paul Baysse est recruté pendant l’hiver, Pablo est rapatrié du Brésil. La défense centrale « rêvée » de Gourvennec est définitivement désavouée et sous la pression générale, lors de la 20eme journée, il titularisera la paire Baysse – Koundé …

Gourvennec remercié, Toulalan résilie son contrat … fidélité envers son mentor ou angoisse d’être désavoué et cantonné au banc, voire aux tribunes ? Seul Jérémy le sait …

Jovanovic est prêté aux espagnols d’Eibar et Lewczuk ne reverra plus la pelouse de L1 que depuis le banc.  Et l’on a pas évoqué non plus le cas de Théo Pellenard … installé par Gourvennec au poste de latéral gauche, lui aussi retourné sur le banc.

Le jeune Jules ne quittera plus la défense centrale bordelaise jusqu’à la « remontada » finale jusqu’à la 6eme place. Jules Koundé cristallise sur sa personne les compliments de tous les observateur de la ligue 1. Dommage que gourvennec soit le seul à être passé à coté …

La défense choisie par Gourvennec en début de saison est un fiasco. Sur les 6 joueurs qu’il a utilisé jusqu’à la 19eme journée (Sabaly, Jovanovic, Toulalan, Lewczuk, Verdon, Pellenard) … un seul fait partie de la défense type de fin de saison : Sabaly.

C’est ça, le bilan de Gourvennec