Cet article a plus de 7 années. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Bordeaux a besoin d’un attaquant. Point n’est besoin d’être expert pour en faire le constat depuis au moins 18 mois… Après le fiasco des prêts de Maazou et André, Bordeaux a laissé filer cet été (sans indemnités) Cavenaghi a River Plate, laissant les clés de l’attaque bordelaise aux seuls Modeste, Gouffran et Diabaté.

En juillet, des discussions avaient été entamées avec Pierre-Alain FRAU, quittant libre le LOSC. Mais visiblement, les discussions avaient trainé en longueur, laissant Saint-Etienne et Caen entrer dans la danse. L’offre de Saint-Etienne qui propose des rémunérations indexées sur les performances fut rapidement rejetée par le joueur.

Par contre, Caen qui lui a proposé un salaire mensuel de 120.000 euros a remporté la mise et enrôlé l’ancien buteur du LOSC, Lyon, Paris et Sochaux. Il semble donc évident que Bordeaux a tergiversé sur le salaire ou n’a pas su se positionner au bon moment envers un joueur affirmant « je veux me sentir désiré ».

Francis Gillot

Aujourd’hui, dans Sud-Ouest, Francis Gillot revient sur les carences offensives des Girondins, confirmant que le club était bien à la recherche « d’un ou deux renforts » comme l’a d’ailleurs indiqué Nicolas de Tavernost aux supporters samedi soir. Mais l’entraineur Girondins, interrogé au sujet de la possible venue d’Erding, n’a pas raté l’occasion de lancer une pique à ses dirigeants en répondant « Ce que je trouve surtout dommage, c’est d’avoir laisser filer Frau à Caen alors qu’il était libre il y a deux mois. Cavenaghi n’est pas (re)venu, Bellion est toujours blessé : c’est sûr qu’avec Frau, on ne parlerait pas comme ça aujourd’hui. »

Au moins, les choses sont claires … pour sans doute avoir tergiversé sur quelques milliers d’euros sur le salaire de Frau, Bordeaux va devoir lâcher 4 ou 5ME à la dernière minute pour un attaquant sans doute encore venu de nulle part …