Cet article a plus de 4 ans. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Quels sont les joueurs véritablement « bankable » des Girondins ? Quels joueurs de l’effectif peuvent _concrêtement_ permettre au club de récupérer de l’argent ? Pendant que le feuilleton Gourcuff occupe les médias historiques, le BlogBordelais passe en revue les meilleures valeurs financières de l’effectif.

1 – Diego ROLAN
C’est indéniablement la plus forte valeur de l’effectif bordelais, sortant d’une saison à 15 buts en 36 matches. International Urugayen, sa Copa America est mitigée et il n’a pas « explosé » en l’absence de Luis Suarez. Pisté par quelques clubs européens (Séville, Newcastle) il est assurément le meilleur potentiel financier pour les Girondins cette saison, avec une valeur estimée entre 8 et 10 ME. Le président bordelais a déclaré qu’il ne considèrera les offres qu’à partir de 20 ME, ce qui dans son langage confirme qu’il y a bien un bon de sortie, probablement autour de 10 ME.

Khazri et Sané

 

2 – Wahbi KHAZRI
Véritable embellie du milieu de terrain bordelais cette saison et auteur de 9 buts, le tunisien est la bonne surprise de la saison. Acheté 2 ME l’an passé, sa valeur est passée autour de 5-6 ME mais avec un contrat courant jusqu’en juin 2018 il est peu probable que Bordeaux accepte de le vendre cette été.

3 – MARIANO
Il s’est imposé dans son couloir droit et reste une valeur sure du championnat à ce poste. Dans sa dernière année de contrat, il doit partir cet été ou être prolongé pour ne pas rejoindre la cohorte des joueur partant sans indemnités de transfert aux Girondins. Sa valeur est estimée entre 4 et 5 ME, peut-être moins du fait qu’il ne lui reste qu’un an de contrat.

4 – Lamine SANE
Il bénéficie officiellement d’un bon de sortie présidentiel. Seul obstacle : les offres ne se bousculent pas. Moins tranchant cette saison, il semble avoir atteint certaines de ses limites mais bénéficie encore d’une bonne cote. Sa valeur marchande est autour de 4 à 5 ME avec son contrat courant jusqu’en juin 2017

Rolan et Mariano

 

A coté de ces joueurs explicitement « bankables » quelques autres joueurs conservent une valeur marchande :

5 – Cédric CARRASSO
Auteur d’une bonne saison, les velléités de départ de Mandanda pourraient lui donner des idées pour un dernier contrat lucratif. Sous contrat jusqu’en juin 2017, sa valeur marchande est estimée entre 2 et 3 ME. Mais sans gardien numéro deux crédible, il est improbable que les Girondins le libèrent cet été, même si il reste un gros salaire pour le club.

6 – Cheikh DIABATE
L’Ibrahimovic du pauvre semble plus affuté que jamais en cette période de reprise. Une proposition anglaise ou allemande reste toujours possible à hauteur de 5 ou 6 ME, mais là encore, il est peu probable qu’il bénéficie d’un bon de sortie. Mais comme le disait Audiard, « Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute … »

Malheureusement, pour le reste de l’effectif, les valeurs marchandes ne dépassent guère les 1 ou 2 ME, c’est à dire qu’il ne serait pas rentable pour les Girondins de se séparer des joueurs. Il ne faut pas chercher ailleurs la raison des prolongations de Traoré, Plasil, Jussie ou Maurice-Bellay