L’avenir _financier_ des Girondins passe probablement par la manne qu’ils espèrent obtenir de leur pépite brésilienne : Malcom. Acheté une quinzaine de millions d’Euros, d’abord 5 ME en 2016 puis environ 10 ME en 2017 pour racheter l’intégralité de ses droits sportifs, le club espère en tirer à minima 45 ME cet été …

… mais ce n’est pas si simple.

Les obstacles

Le fair-play financier :
Ce dernier exige théoriquement que les dépenses des clubs soient en cohérence avec leurs revenus de l’année à venir. En clair, si tu n’es pas un habitué de la C1, si tu n’as pas un « actif » de joueurs qui peuvent couvrir tes dépenses, ça va coincer. C’est pour cela que l’on assiste à des montages alambiqués (style Mbappé « prêté » cette année au PSG par Monaco, avec une option d’achat obligatoire de 180ME en fin d’année, permettant de reportant cette somme sur les compte de l’année suivante).

Malcom

C’est _à ce jour_ un montage de ce type que propose l’Inter de Milan aux Girondins pour Malcom. Mais ces derniers ne sont pas chauds pour attendre la fin de la saison 2018-2019 pour toucher les 45ME du transfert, dans un contexte de déficit qui se creuse et de possible vente du club…

L’envergure des Girondins
Ca fait mal de le dire, mais les Girondins avec un budget annuel qui stagne autour de 60 ME sont un petit club de la scène européenne. Le plus gros transfert de l’histoire des Girondins, c’est Goucuff, il y a 8 ans : 22 ME pour un gain de 7 ME (achat 15ME). Ensuite, c’est Khazri : 12 ME pour un gain de 10 ME (achat 2 ME).
Mais c’est comme une voiture : si le garage du coin te propose une Ferrari de collection, ça ne sera jamais au même prix que si la même est proposée par Pozzi, la grande concession parisienne ou encore moins que si elle est vendue par le musée de Maranello.

Les Girondins et Malcom, c’est pareil que le garage du coin et la Ferrari de collection… une situation improbable, quasiment inconcevable … On peut citer en exemple le précédent Raphael Varane, parti du RC Lens vers le Real pour … 10 ME seulement.

C’est donc peu dire qu’il est compliqué aux clubs qui ne jouent pas dans le gotha européen de franchir certains jalons financiers. Face au « record » que constituait le transfert de Gourcuff, les montants de 40 ME voire 45 ME apparaissent comme des plafonds de verre difficilement accessibles à des clubs comme les Girondins …

malcom

Les frasques de Malcom
Selfie tout sourire avec Neymar lors de la raclée reçue au Parc des Princes,  une vidéo publiée sur Instagram par son coéquipier Cafu où on le voit, avec Cafu et Otavio visiblement peu sensible au sort de leur club après une nouvelle défaite, les frasques de Malcom et son manque de maturité ont probablement découragé certains clubs à s’attacher ses services, limitant d’autant la concurrence entre clubs pour faire monter les prix …

La capacité à vendre des Girondins
Ce n’est un secret pour personne : depuis 10 ans, le club a plus brillé par son incapacité à vendre ses joueurs que le contraire. On se souvient des postures présidentielles au sujet de Chamakh « Qu’est-ce que Chamakh va aller foutre à Sunderland ? » « Si [Bafétimbi] Gomis vaut 15 ME, alors Chamakh c’est 18 ME ou rien » … Résultat, Chamakh part libre la saison suivante.
Bis répétita avec Diego Rolan : « Diego vaut au moins 20 ME » claironnait Jean-Louis Triaud à l’époque, après avoir refusé l’offre à 15ME de Newcastle. Résultat : Rolan ne part pas et se retrouve piteusement prêté à Malaga, pendant que sa valeur marchande s’effondre (3,5 ME selon TransferMarkt).

Dans un club moderne, c’est important d’avoir un bon entraîneur, d’avoir une bonne cellule de recrutement, d’avoir un bon centre de formation … mais il est aussi utile de savoir vendre ses joueurs, au bon moment, au sommet de leur valeur…

L’été passé, en laissant évoquer sans la démentir une soi-disant offre de Dortmund à 50 ME, le club a placé la barre très haut pour sa pépite brésilienne. La difficulté va bien être de concrétiser ce transfert, pour un club aux abois financièrement, ce qu’aucun club européen n’ignore. Rendez-vous le 31 aout prochain …