Cet article a plus de 3 années. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Les joueurs qui partent en fin de contrat ne rapportent pas un centime au club. Bordeaux confirme qu’il est spécialiste en la matière.

Sauf coup de théatre, Cheikh Diabaté ne sera plus bordelais l’an prochain. En fin de contrat fin juin, il n’a pas donné suite aux propositions de prolongation de contrat du club. Selon Le Parisien, il refuse de voir son salaire mensuel passer de 140.000 euros à 70.000 euros, prétextant ne pas avoir l’impression d’être jugé à sa juste valeur. Il va donc partir libre, sans rapporter la moindre indemnité au club..

diaba2

Comme Marouane Chamakh, comme Cavenaghi

Le club va donc réussir l’exploit de ne tirer aucun revenu du meilleur buteur du club depuis 5 saisons (47 buts en championnat, 8 buts en coupes nationales, 5 buts en coupe d’Europe), à l’instar de Fernando Cavenaghi parti libre en 2012 ou Marouane Chamakh parti libre en 2011. Et il ne fait aucun doute que Diabaté va trouver sans difficulté un point de chute en Angleterre ou au moyen-orient …

Marouane Chamakh

A une époque où la valorisation des joueurs est un élément clé du financement des clubs, les girondins démontrent une incapacité chronique à bien gérer cet aspect. On n’est même pas dans une situation de fin de carrière pouvant « piéger » le club (Chalmé, Faubert, Planus …) mais dans le cas d’un joueur encore jeune (28 ans) qui a encore marqué 7 buts en 18 matchs joués cette saison, malgré ses pépins physique.

Comment en 2016 un club moderne peut-il en arriver là ? Surtout après avoir été échaudé par les cas Chamakh et Cavenaghi ? Il y a vraiment un problème dans la gestion sportive du « capital joueur » au sein des Girondins, qui n’arrive pas à positionner correctement le curseur entre salaires et durée des contrats, et se retrouve systématiquement le dindon de la farce en ayant vu quitter le club, sans la moindre indemnité de transfert, une grosse vingtaine de joueurs depuis 2012 (Planus, Faubert, Jug, Hoarau, Bellion, Brêchet, Olimpa, Henrique, Chalmé, Nguemo, Savic, Ben Khalfallah, Marange, Keita, Cavenaghi, Ayité, Lasne, Ducasse, Ramé, Chamakh, Placente) !

Mais l’on continue de nous affirmer que tout va bien aux Girondins, que le club est parfaitement géré…