Après 3 journées de championnat et 5 buts encaissés, Benoit Costil pose déjà des interrogations quant à ses performances dans les cages bordelaises. C’est en fait surtout sa dernière prestation lors de Lyon – Bordeaux qui interroge ….

Si la presse historique locale contourne le problème en présentant ce match comme exceptionnel, la plupart des commentateurs ne sont pas tendres avec le portier bordelais et pointent ses erreurs sur 2 des 3 buts encaissés à Lyon.

Pierre Ménès« On a assisté à un Lyon-Bordeaux ponctué de superbes buts, avec en premier lieu ce lob de 50 mètres signé Fekir. Au passage, je trouve que sur ces deux buts, Costil est loin d’être inoubliable. »

Marius Trésor« Ils ont dû étudier le positionnement de Benoit Costil parce qu’il est souvent un peu avancé. Je pense aussi que Benoit ne s’est pas méfié parce que Fékir est gaucher, et là il déclenche une frappe pied droit ». [sur le coup franc] « Je trouve que Benoit est trop près du second poteau. Il a laissé beaucoup d’espace »

Tony Vairelles« Il joue haut, il est présent, c’est quelqu’un qui joue au pied aussi. Maintenant, avec les systèmes de vidéo, on décrypte tous les points faibles de son adversaire, et peut-être qu’ils en avaient parlé avant ». [sur le coup franc] « il se place comme pour un droitier alors que c’est un gaucher qui tire, c’est ce que je ne comprends pas ».

Alain Roche :  « Sur cette mauvaise passe de Vada, l’inspiration est magique de Fékir du pied droit. Il avait vu que Costil était avancé, et qu’il avait surement anticipé une passe en profondeur ». [sur le coup franc] « Ce coup-franc est beau et il est bien placé car il est loin. Costil est un peu trop proche de son poteau, coté ouvert »

Le journal « L’Equipe », pour sa part attribue une note de seulement 4/10 au portier Bordelais sur sa prestation à Lyon … Ca pique…

Benoit Costil

Si sur le lob de 50m réussi par Fékir il faut louer la lucidité et le talent indéniable du Lyonnais, il ne faut pas oublier que si il a tenté ce geste, c’est avant tout parce qu’il avait vu Costil très (trop) avancé …

D’ailleurs, le principal intéressé confirme bien ce scénario :

Nabil Fékir : « Mon but ? Je vois le gardien avancé, car j’ai pris l’info avant. J’ai la réussite avec moi, tant mieux, car j’ai tenté à l’instinct »

Certains commentaires sur la toile évoquent même un parallèle avec Jérome Prior : « Si c’était Prior qui avait fait ces boulettes, qu’est-ce qu’il aurait pris »…

Déjà à Angers, le tir de Toko Ekambi mal repoussé par Costil avait offert à Guillaume l’occasion de pousser la balle au fond. Sur ce match, sa prestation avait été notée 5/10 par l’Equipe.

Pas (encore) décisif pour son équipe, avec plusieurs erreurs techniques avérées, Benoit Costil va devoir redresser la barre rapidement et se remettre au travail pour valider la décision bordelaise de l’avoir préféré à Carrasso…