Cet article a plus de 7 années. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Lors du debrief de fin de saison auquel était conviée la presse au Haillan, Jean-Louis Triaud a annoncé le leitmotiv du mercato et de la prochaine saison : « Le premier objectif du club est de retrouver un équilibre économique, ce qui n’est pas le cas depuis deux saisons, ce qui ne sera probablement pas le cas la saison prochaine et ça ne peut plus durer ». Ca a le mérite d’être clair.

Le retour sur la scène européenne n’entrainera donc aucun objectif sportif particulier, l’Europa League ne sera pas « délaissée » … elle sera « jouée » . On sent bien tout l’enthousiasme présidentiel qui également fort justement rappelé qu’il faudrait passer le tour de barrage pour accéder aux 6 matchs de poules.

Francis Gillot et Jean Louis Triaud - Mai 2012

Il a été plus loquace quand à la gestion de l’effectif sur l’intersaison, en indiquant qu’il désirait « réduire le nombre de joueurs sous contrat » mais que le club honorerai ses engagements contractuels envers tous les joueurs. Ben oui … c’est la Loi: un employeur _fut-il président des Girondins_ n’a pas la possibilité de rompre un contrat à durée déterminée ! Peut-être une formule pour indiquer que le club n’irai pas jusqu’à des situations de rupture comme le PSG avec Rothen ou Kezman qui ne sont partis qu’avec un chèque équivalent à leurs salaires dûs ou l’OM avec Julien Rodriguez, licencié et en procédure prud’hommale avec son ancien employeur.

Jouant l’apaisement au sujet de « certains joueurs qui ont eu peu de temps de jeu devront réfléchir avec nous sur leur futur » , on comprend en filigrane que le choix de tenter de valoriser ces joueurs pour les transférer moyennant quelques liquidités a été préféré à l’épreuve de force. Reste à trouver le magicien qui dénichera les clubs désireux d’acheter Bellion, Ben Khalfallah, Chalmé ou Modeste …

Coté recrutement, rien de neuf à l’horizon : il s’agira d’être « astucieux » et de « recruter malin ». Interpellé sur une déclaration de Marc Planus qui indiquait que la participation à l’Europa League serait peut-être l’occasion de renforcer le groupe, Triaud _agacé_ l’a renvoyé à son vestiaire et à son poste de défenseur. Marc, si tu n’avais pas compris, le message est clair : « Le premier objectif du club est de retrouver un équilibre économique ».

Marc Planus

Quant aux éventuelles velléités de départ des joueurs qui ont illuminé cette fin de saison et qui pourraient faire l’objet d’offres, la réponse était prévisible « Les joueurs ne sont pas intransférables. S’il y a une belle offre sur la table… Pourquoi pas ? ». On avait failli oublier quel était le premier objectif du club…

Quant à Gillot, il avait rappelé la semaine dernière « J’ai signé deux ans. La prolongation, je n’ai pas ça en tête. Je serai en fin de contrat l’année prochaine. Dans ma tête, je fais une saison pour voir. Si ça marche, on peut discuter. Si ça ne marche pas, on se quitte bons amis et il n’y aura pas d’aspect financier entre nous». Une position tout de même tendance un peu tiédasse qui ne dénote pas une confiance démesurée dans le projet bordelais sans oublier la mention rigolote soulignant qu’il ne grèvera pas le budget du club…

Ceci dit, il ne fallait pas s’attendre à autre chose : Tavernost n’a rien dit d’autre au coup de sifflet final de la rencontre contre Sainté et d’une façon générale, le jour n’est pas arrivé où l’on entendra Jean-Louis Triaud annoncer un recrutement « Ambitieux », « Qualitatif » ou l’arrivée de joueurs « décisifs », « renommés », …

Toutefois, on peut espérer qu’il s’agisse d’une tactique « rideau de fumée » pour avancer masqué ou ne pas dévoiler ses cartes trop tôt et que de bonnes surprises débarqueront au Haillan cet été.
Il n’est pas interdit de rêver …