Cet article a plus de 8 ans. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

Michel Pavon n’ayant pas été retenu au club après son clash avec Tigana l’an dernier, la « cellule recrutement » des Girondins n’était plus composée que de Jérôme Bonnissel. La campagne de recrutement de la saison écoulée ayant été calamiteuse avec notamment les fiascos André, Maazou ou dans une moindre mesure Ben Khalfallah, le club a souhaité renforcer son équipe de « détecteurs » et de « recruteurs » en embauchant Paul Marchioni qui occupait un poste similaire de superviseur à l’AS Monaco.

L’ancien capitaine du SC Bastia, qui dispose sans doute de l’un des meilleurs carnets d’adresse européens et qui est connu sur tous les continents où le football est roi, longtemps monégasque a donc décidé de tourner la page à la suite de la déconfiture de l’équipe princière pour s’engager avec Bordeaux, malgré les sollicitations du Paris Saint-Germain.

Paul Marchioni (à droite)

Yannick Cahuzac et Paul Marchioni (à droite)
Ancien latéral gauche et capitaine du SC Bastia, victorieux de la Coupe de France en 1981, Paul marchioni, aujourd’hui âgé de 56 ans, est passé par l’Institut National du Football de Vichy après avoir signé son premier contrat professionnel au SECB – à l’époque, l’INF n’acceptait que des jeunes des clubs professionnels – Paul Marchioni a connu un début de carrière tonitruant au début de la saison 1974/75 lors du match Bastia – Lille.

Il dévoila tout son talent au grand jour lors de l’épopée bastiaise en Coupe de l’UEFA 1978, dont il fut un des grands acteurs. Dès lors, Paul deviendra un titulaire indiscutable du Sporting jusqu’à la saison 1980/81, marquée par la victoire en Coupe de France face à Saint-Etienne, au terme de laquelle il partit à l’OGC Nice.

Il vient donc renforcer la structure de recrutement des Girondins. On regrette toutefois que cette structure ne soit aux Girondins qu’une « cellule », pas même un service et encore moins une véritable direction sportive quand la plupart des clubs de l’élite disposent d’un véritable directeur sportif aux compétences et pouvoirs étendus …