Cet article a plus de 9 ans. Il ne concerne pas la saison actuelle. Pensez à le replacer dans son contexte !!!

En l’emportant 2-0 sur ses terres face à Nice, grâce à des buts de Lamine Sané et Anthony Modeste, Bordeaux se donne un peu d’air après une semaine pesante marquée par l’élimination en Coupe de France face à Angers (1-0), le coup de gueule des supporters au Haillan et le renvoi de Maazou.

Face à des Aiglons décimés par les absences et franchement inoffensifs, les Girondins ont pris 3 points en appliquant avec sérieux les consignes de Jean Tigana. Avec le retour séduisant de Matthieu Chalmé et le repositionnement efficace de Fernando au milieu de terrain, l’équipe a retrouvé un équilibre qu’on ne lui connaissait plus.

Fernando, l'homme du match

Sous l’impulsion du Brésilien et de Plasil, le club au scapulaire s’est appliqué à faire tourner le ballon et a combiner sur les côtés par des dédoublements avec une montée en puissance progressive tout au long de la rencontre.

Les Girondins ont toutefois démarré laborieusement avec quelques passes imprécises et un manque de vitesse flagrant qui profitaient à des Niçois regroupés derrière. Un coup de pied arrêté, point fort des Bordelais, a finalement débloqué la situation à la 38e sur la première réelle occasion de but de la partie. Sur un corner de Plasil tiré au premier poteau, Sané a propulsé le ballon de la tête au fond des filets d’Ospina grâce au neuvième but sur coups de pied arrêtés depuis le début de la saison pour des Girondins. Les Aiglons ont offert le coup de grâce aux bordelais sur une mauvaise relance de Pejcinovic captée par Fernando qui lance en profondeur Modeste pour le 2-0 à la 57eme.

Livrant enfin deux mi-temps cohérentes, les Girondins ont d’évidence bénéficié de l’apport du retour de Fernando dans l’entrejeu et de Chalmé, très présent dans son couloir droit.