Recruté en catastrophe après l’éviction de Poyet et l’échec du recrutement de Henry, Ricardo apparaît bien esseulé dans l’organisation bordelaise ….

Recruté comme « Entraineur » avant que le club ne découvre que ses diplômes brésiliens ne lui permettaient plus d’entraîner officiellement en France, il a intégré le club en tant que Manager Général, l’éternel adjoint Bédouet prenant le rôle d’entraîneur officiel.

On a supposé Ricardo « au dessus » de Bédouet, mais dans les faits c’est bien au job d’entraîneur qu’il se colle. Pas plus…. et plutôt même un peu moins, puisqu’il n’a pas le droit de parler à la presse ou de se lever du banc pendant le match, laissant Bédouet évoluer en première ligne.

Mais au delà, est-ce que Ricardo a un rôle actif dans l’organisation du domaine sportif, du recrutement ou de la stratégie ?

Dans la seule véritable interview qu’il ai donné à la presse depuis sa nomination (France 3, le 15 novembre 2018) il se cantonne à des banalités :

Pas de vision à long terme, pas de stratégie particulière, pas de chantier spécifique, rien sur le recrutement … Ricardo reste poli et affable mais semble errer un peu sans véritable but.

Au mercato hivernal, les recrues ont été présentées à la presse par le président et Ulrich Ramé. Pas d’entraîneur, pas de Manager Général …. à quoi sert donc Ricardo ?

Avec les arrivées annoncées d’un coordinateur entre les équipes pro et les équipes de jeunes (Souleymane Cissé) et d’un directeur sportif (en principe Eduardo Macia) il risque de rester peu d’espace pour un Ricardo fragilisé par la défaite en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue et des résultats affligeants en Championnat. A fortiori si Ramé reste dans l’organigramme…

La rumeur affirme même que le club n’a pas entamé les démarches pour obtenir l’équivalence en France de ses diplômes brésiliens. En fait, tout ceci débouche sur une autre question :
Ricardo a-t-il un quelconque avenir aux Girondins au delà de la saison en cours ?